Aux lendemains de cette tempête Amélie en Sud-Gironde, je me suis dit qu’il était grand temps de rédiger un petit article d’éclaircissements pour clarifier 2 ou 3 trucs. Parce qu’entre Mon P’ti Pote le camping-car, les ateliers des P’tis Potes, l’Oasis des P’tis Potes, et maintenant Plâ-Està, il y a de quoi s’y perdre. Sans parler de SMIVS que je n’ai, je crois, jamais évoqué ici.

Éclaircissements, pourquoi ?

Pourquoi j’ai décidé de faire ces éclaircissements ? Par transparence tout simplement 🙂 !

Parce que j’ai bien conscience que l’articulation des différentes activités que nous menons avec Mahery n’est pas toujours méga évidente. Parce que tu te demandes peut-être pourquoi les articles de Plâ-Està sont sur un site qui s’appelle monptipote.com. Parce que tu te demandes peut-être ce que fait une boutique de vente en ligne sur un site de présentation d’un lieu et de recettes DIY.

Éclaircissements, je te dis tout

Je vais essayer de faire le plus court et le plus clair possible. J’ai hésité à te la jouer chronologique en mode story-telling (si si, c’est super à la mode), mais je crains que ce ne soit pas vraiment la façon la plus claire de te présenter les choses. Du coup, je vais plutôt te la jouer façon bullet point (oui oui, ce n’est pas parce que j’habite en rase campagne et que je ne travaille plus dans un bureau avec une machine à café et des collègues que je peux pas utiliser du vocabulaire qui a la classe en mode bilingue 😀 !).

  • Mon P’ti Pote, le seul et l’unique : tout a commencé en 2016, lorsque nous avons acheté ce magnifique camping-car de 1989 pour en faire notre maison mobile. Nous avons voulu lui donner un p’tit nom sympa et à l’époque j’utilisais l’expression « Mon P’ti Pote » à tout bout de champ « ça va aller mon p’ti pote », « t’as la classe mon p’ti pote », « allé viens mon p’ti pote ». Bref, on s’est rapidement dit que Mon P’ti Pote, c’était un nom bien sympa pour notre nouvel habitat sur roues 😀 !
  • Sont vite arrivés les Ateliers de Mon P’ti Pote car sur les routes, au gré de nos pérégrinations, nous avions décidé d’animer des ateliers pour accompagner celles et ceux qui le souhaitaient à fabriquer leur cosmétiques et produits ménagers maison.
  • Et quand nous avons trouvé le lieu de nos rêves pour y développer un écolieu touristique, lieu de partage, de rencontres, d’expérimentations et de transmissions, devinez comment nous l’avons appelé ?? L’Oasis des P’tis Potes 😀 !! (si tu veux savoir pourquoi « oasis », je t’invite à aller visiter le site de nos amis Colibris).
  • Jusque là ça va, je pense que je n’ai perdu personne. C’est maintenant que ça se complexifie un chouïa (expression qui nous vient tout droit de l’arabe signifiant « un peu »). De par mon histoire personnelle et mes rencontres, je me suis aperçue, comme beaucoup, que notre propre bien-être ne nous était pas accessible ; nous vivons dans une société où nous avons pour habitude d’être assisté. Or, être accompagné, c’est super et primordiale, mais être assisté pur et dur, ce n’est pas super bénéfique (et quand je dis ça, je vais bien au-delà du bien-être…). Les Ateliers de Mon P’ti Pote ont été une première étape en ce sens (transmettre l’autonomie plutôt que de rendre dépendant). J’ai souhaité aller plus loin en ouvrant une boutique permettant à chacun.e de prendre soin de soi, des autres et de la planète. Cette boutique, c’est Plâ-Està (si tu veux, tu peux cliquer pour en savoir plus sur le projet 🙂 ).
  • So far so good comme on dit de l’autre côté de l’océan (autrement dit, pour le moment tout va bien) ? Parfait, on y est presque. Le dernier volet de mes activités actuelles (qui est en fait historiquement le premier…) c’est SMIVS. SMIVS c’est un site de vente en ligne de produits santé pour le voyageur. Et c’est là que je vais essayer de ne pas trop m’éparpiller et de faire au plus court… SMIVS, ça a été créé par mon papa, qui a toujours œuvré dans la santé en voyage, en 1983 (oui, ça date pas d’hier…). La santé en voyage, Mahery et moi, on connait bien, car c’est dans ce cadre là, de par nos anciens métiers, que nous nous sommes rencontrés. Bref, j’ai dit court et efficace : nous avons repris la gestion de l’activité de SMIVS depuis 2016 (ben voilà, ça n’avait rien de compliqué 😀 ). Alors non, les produits vendus sur SMIVS ne sont pas tous bios et écolos. Nous y prêtons bien évidemment une attention particulière, notamment dans la préparation des colis, mais malheureusement, en terme de santé en voyage, quand nos vies sont en jeu, il n’y a pas toujours, pour le moment, de solutions naturelles, bios, zéros déchets ou écolos.

La cohérence et le lien dans toutes ces activités ? Le bien-être, individuel et collectif, ici ou ailleurs, le prendre soin, de soi, des autres, et de la planète, la prévention et l’autonomie.

Éclaircissements, ce qui nous fait vivre

Enfin, une des questions qui revient très souvent c’est : et vous vivez de quoi ? J’aime bien répondre d’amour et d’eau fraîche, ce qui est vrai mais un peu incomplet :). Je vais donc reprendre point par point les différentes activités et expliquer où nous gagnons des sous :

  • Les ateliers de Mon P’ti Pote : ils sont soit en prix libre, soit à des tarifs très abordables. Nous ne gagnons pas vraiment d’argent dessus mais ils nous permettent de rembourser les frais engendrés par ces ateliers (matières premières, déplacements, le peu de communication,…) et en fonction de la générosité lors des ateliers, de payer une partie des matières premières que nous utilisons pour nos propres produits.
  • L’Oasis des P’tis Potes : à date d’aujourd’hui, l’activité touristique n’est pas encore lancée (été 2020). Nous accueillons des stages et ateliers, pour lesquels nous demandons une participation pour l’hébergement et la nourriture. Cette participation nous sert à couvrir les charges. Les activités à l’Oasis des P’tis Potes ne nous dégagent aujourd’hui pas de revenus. En revanche, ce sera le cas à partir de l’été prochain. Nous rédigerons d’ici quelques semaines un article détaillant notre modèle de fonctionnement à l’Oasis.
  • Plâ-Està et SMIVS : ces deux activités sont des activités commerciales. Elles ne nous permettent pas d’en vivre, mais elles mettent du beurre dans les épinards comme on dit. Pour le moment, en terme de salaire, cela fait un équivalent d’environ 300€/mois. Ceci-dit, SMIVS était un peu en sommeil jusqu’à maintenant et Plâ-Està a à peine 3 semaines. Nous avons donc bon espoir que ce montant augmente un peu grâce à vous 😀 !
  • Et là tu te dis, mais comment ils font pour vivre avec 300€/mois…? Et bien on est super balèzes. Non, c’est même pas vrai (même si secrètement, on aimerait bien). A côté de tout ça, j’ai une activité de consultante en compta, admin, gestion qui permet d’avoir un salaire qui couvre nos besoins. Sachant que nous cultivons pas mal de nos légumes, que nous essayons de réduire nos besoins (pas d’achat compulsif, sobriété heureuse, faire soi-même, troc,…).

Bon, j’ai essayé de faire court, au final, ce n’est pas si court, mais j’espère qu’au moins ça t’a permis d’y voir plus clair :).

N’hésite pas si tu as des questions ou autres commentaires.

Excellent week-end !!

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu