Bon, je devais publier la recette de crème solaire aujourd’hui, mais à la demande d’une amie, c’est finalement celle du déodorant à la lavande que je publie à la place. Mais ne t’inquiète pas, toi qui part bientôt en vacances au ski, celle de la crème solaire arrive bientôt !

Sarah, c’est pour toi 😉 ! (et tou-te-s les autres qui ont besoin d’un super déo).

Cette recette est assez commune mais je crois que je m’étais à la base inspirée de la recette d’Antigone XXI (parce que son blog, il est un peu canon !).

Franchement, cette recette, elle est parfaite !  Facile à faire, elle sent bon, elle ne laisse pas de traces sur les vêtements, mais surtout… Elle est super efficace ! Je te jure, c’est un truc de fou. Essaye, tu verras.

Ingrédients pour faire le déodorant à la lavande

  • 100g d’huile de noix de coco liquide (tu peux l’acheter en magasin bio, au rayon des huiles classiques. Attention cependant, elle est souvent vendue en pot, à l’état solide ; c’est le cas de celle que j’utilise. Si tu n’aimes pas l’odeur de la noix de coco, tu peux la choisir neutre. Par contre, choisis-en toujours une bio et vierge – c’est à dire non raffinée -).
  • 60g de bicarbonate de soude (tu trouves ça dans pratiquement tous les magasins bio ou grandes surfaces, au rayon ménager)
  • 40g de fécule ou d’arrow-root (moi j’utilise de la Maïzena, qui est de la farine de maïs)
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale (que tu trouves en magasin bio ou spécialisé, ou directement chez le producteur, ou même la faire toi-même si t’es motivé-e et que tu trouves une bonne recette)

Fabrication du déodorant à la lavande

  • Si comme moi, ton huile de coco est solide, il faut d’abord la faire fondre au bain-marie.
  • Ajoute ensuite petit à petit hors du feu le bicarbonate de soude et la fécule en fouettant la préparation à l’aide d’une fourchette pour éviter les grumeaux (c’est comme pour les gâteaux !)
  • Ajoute enfin l’huile essentielle de lavande et mélange.

Alors là, plusieurs possibilités s’offrent à toi. Soit tu n’aimes pas trop le changement, et tu achètes un stick chez Aroma Zone -lien non sponsorisé- (mieux encore, tu récupères le stick de ton ancien déo vide), soit tu acceptes qu’il est parfois nécessaire de changer un peu tes habitudes, et tu te sers d’un simple pot.

  • Option 1 : tu verses ta gentille préparation (oui oui, parce qu’elle est sympa tu verras) dans le stick (en faisant attention que le piston soit bien tout en bas – mode d’emploi sur la fiche Aroma Zone citée plus haut) et tu attends que ça durcisse, la tête en bas (tu peux mettre au frigo ou au frais pour accélérer le truc).
    Avantage : tu changes pas tes habitudes et certain-e-s trouveront ça plus pratique.
    Inconvénients : s’il fait trop chaud, ça fond, ça dégouline, c’est pas canon. Et potentiellement, tu t’en appliques plus que nécessaire (et en plus, moi j’ai pas réussi à bien faire le truc, du coup potentiel gâchis).
  • Option 2 : tu mets le tout dans un pot classique (genre un ancien bocal à tapenade que tu auras -bien!- nettoyé et stérilisé) et tu appliques ton déo avec les doigts. Alors certaines personnes m’ont dit que c’était un peu dégueu… T’es sérieux-se ? Tu sors de ta douche, t’es tout-e propre, et c’est dégueu de t’appliquer du déo avec les doigts ? Et dis-moi, pour ta crème hydratante, ça se passe comment ? Enfin, je dis ça, je juge pas hein, j’essaye de comprendre :).
    Avantage : tu appliques juste la quantité nécessaire. Même si ça fond un peu (oui, ça arrive car l’huile de coco commence à fondre à 25°C), c’est pas grave, puisque c’est dans un pot hermétique.
    Inconvénient : ben, il faut s’habituer à appliquer son déo autrement. Mais tu verras, ça se fait les doigts dans le nez (euh, non, tu ne t’appliques pas ton déo en te mettant les doigts dans le nez hein ? C’est juste une expression).

Alors, t’es plutôt option 1 ou option 2 ? Sache que quoiqu’il en soit, je ne te jugerai pas :), chacun est bien évidemment libre de faire ce qu’il souhaite et ce avec quoi il est le plus confortable.

A noter : je te déconseille d’utiliser ce déodorant à la lavande si tu habites (ou voyages) quelque part où il fait chaud (chanceux-se!), ou alors, il faut le mettre au frigo ou au frais. Sinon, tu peux faire une autre recette, celle du déodorant spécial pays chaud !

NB : je ne suis ni une professionnelle du déo, ni de la cosmétique, ni des aisselles, ni une scientifique. Il ne s’agit ici que de mes recherches et expérimentations personnelles. Certains ingrédients (huiles essentielles par exemple) peuvent être allergènes ou déconseillés (aux femmes enceintes par exemple). Je te conseille donc de te renseigner avant de faire tes cosmétiques.

Crédit photo : Spiterman (creative commons)

15 Commentaires. En écrire un nouveau

  • Génial, merci Justine pour cette recette ! 😀

    Répondre
  • Salut,
    J’ai tous les ingrédients dans mon placard sauf l’HE de lavande.
    J’aimerais écouler mon stock d’HE avant d’en racheter. J’ai tea tree, menthe poivrée, pamplemousse et ylang ylang, laquelle je pourrais utiliser pour remplacer la lavande?
    Merci

    Répondre
  • salut! je vis aux Antilles et je voudrais essayer cette recette de déo… si j’essaie l’option 1 avec un contenant du type roll-on tu penses que çà fonctionnerait? Parce qu’à priori il ne devrait pas rester très solide sous mes latitudes…
    merci par avance!

    Répondre
  • Céline Malhouitre
    10 janvier 2018 22 h 53 min

    Alors moi, j’ai un truc encore plus simple pour mon départ: je ne me mets QUE du bicarbonate de soude! Sur des aisselles fraîchement lavées, je mets une pincée de cette poudre blanche ( ça tient avec l’humidité de la peau). Et c’est tout! Aucune odeur dans la journée, aucune tâche sur les vêtements, c’est impeccable. C’est une copine qui m’a filé l’astuce, et je l’en remercie encore !

    Répondre
  • Céline Malhouitre
    10 janvier 2018 22 h 55 min

    Le correcteur automatique à transformé le mot « déodorant » en « départ » dans mon post précédent… Navrée…

    Répondre
  • Émilie Malhouitre
    9 avril 2018 21 h 18 min

    Super cette recette ! Par contre, j’ai énormément de mal avec la lavande, j’associe ça avec du désodorisant WC, un reste de mon enfance j’imagine. .. Puis je mettre n’importe quelle huile essentielle ou bien certaines pourraient piquer ?

    Répondre
    • Haha oui se mettre un produit qui sent les WC sous les bras… pas très agréable. Le palmarosa est aussi une superbe huile essentielle pour cette usage.
      Excellente journée.

      Répondre
  • Bonjour ! J’ai essayé cette recette (bon juste avec d’autres HE : palmarosa et sauge sclarée, qui sont anti-fongiques et absorbante d’odeur) mais j’ai eu un petit soucis au bout de quelques semaines d’utilisation… Lors du refroidissement, les différents composants ont dû se désolidariser, avec plus de bicarbonate/fécule dans le fond, donc plus je l’utilise, plus vers le fond j’ai que de la poudre pas très agréable ! Et ne parlons pas de quand je suis partie en vacances, ou là ça s’est complètement bi-phasé, avec l’huile de coco en haut, les poudres en bas… Est-ce parce que mon bicarbonate n’est pas assez fin ? Parce que pourtant j’ai bien mélangé, promis ! ^^

    Répondre
  • Bonjour,

    Voici 3 jours que j’utilise ce deo et il ne me convient pas super. Je m’explique j’ai une transpiration un peu excessive. Si je remplace la lavande par de la palmarosa et de la sauge sclaré qu’en pensez vous? Et en quelle quantité ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Catégories

Derniers articles

Derniers commentaires

Je réserve !