Après une pause d’un mois de réflexions sur les développements d’Hopineo, un passage à Bordeaux pour la réalisation du documentaire (en exclusivité bientôt !), des préparations de conférences, nous avons repris la route, pour clôturer ce tour de France ! C’est parti pour la Baie de Somme …

[one_half]

Paris, 26 novembre 2014, 17h01, Gare du Nord. C’est cette fois-ci en train (une fois n’est pas coutume !) que nous nous rendons dans notre dernière destination de ce tour de France : la Baie de Somme.  Nous nous installons dans le vieil Intercités, découvrons que nous sommes dans un carré et dans le sens inverse de la marche, mais ce n’est pas grave, on est contents de reprendre la route.

[/one_half] [one_half_last]Justine Gare du Nord[/one_half_last] [one_half]

Quelques kilomètres et fructueux échanges plus tard, nous arrivons en gare de Rue, où un bus semble n’attendre que nous. C’est en effet en bus-taxi (puisque nous sommes les seuls à bord…) que nous nous rendons au Crotoy, où une chambre nous attend aux Tourelles.
Les Tourelles, c’est une grande bâtisse rouge vif avec deux… tourelles ! Il fait nuit quand nous arrivons, nous découvrirons le paysage demain.

[/one_half] [one_half_last]

Pour l’heure, après avoir déposé nos affaires chambre 25, nous découvrons la carte Locavore du restaurant : crevettes, moules, agneau des prés-salés, potjevleesch, poisson rôti au beurre d’algue, fromages locaux, etc. De quoi ravir nos papilles ! Nous rencontrons également ce soir-là Camille et Thomas avec qui nous partageons un agréable moment d’échange sur nos vies, sur la vie. C’est donc après cette nouvelle rencontre que nous allons nous coucher, bercés par le bruit des vagues (ou presque).

[/one_half_last] [one_half] Salon des Tourelles
[/one_half] [one_half_last]

Le Crotoy, 27 novembre 2014. 10h00. Nous avons rendez-vous avec Dominique Ferreira Da Silva, la gérante des lieux. Nous l’attendons dans le charmant salon et découvrons l’histoire des lieux. Les Tourelles, c’est en fait avant tout une histoire de copains. Un coup de cœur d’amis Belges qui font appel au plus grand nombre, pour que ce rêve devienne réalité.

[/one_half_last] [one_half]

C’est en 1994 que Les Tourelles ouvrent leurs portes, grâce à un beau travail collaboratif et collectif. Cette dynamique d’échange, de partage, d’égalité et de respect nous séduit et fait écho. Nous trouvions déjà l’endroit très chouette, mais son histoire et sa gestion le rendent encore plus charmant.
Ensemble, on va plus loin !
Dominique arrive et achève de nous expliquer l’histoire, avec des nouvelles plus récentes. On vous en dira plus dans l’article dédié à la structure.

[/one_half] [one_half_last]

En plus des Tourelles, Dominique est également présidente de l’association Baie de Somme Zéro Carbone qui ressemble un peu aux territoires en transition, que nous avions découverts chez Fabienne et Yves. C’est une belle dynamique instaurée entre les acteurs du tourisme local, afin de le développer le plus responsablement possible. Parmi les initiatives mises en place : Baie Mobile (navette pour circuler dans la baie sans voiture), VAP (autostop organisé), achats groupés, bilan carbone …

[/one_half_last]

Les Tourelles

Belle rencontre, et comme on dit, on n’est pas sans se revoir !

[one_half]

14h30. Après un délicieux déjeuner, Paul, directeur de l’hôtel Plein Ciel en Suisse (appartenant au même groupe que Les Tourelles), de passage au Crotoy, nous emmène à notre prochaine destination : Le Domaine du Val, à Grand-Laviers, également impliqué dans l’association Baie de Somme Zéro Carbone. Xavier Mennesson, le propriétaire, nous avait prévenus que la réception serait fermée mais qu’il nous laissait un plan indiquant où nous dormons.

[/one_half] [one_half_last]

Plan Domaine du Val

[/one_half_last] [one_half]

Domaine du val - vue d'ensemble

[/one_half] [one_half_last]

Super endroit ! Des maisons en bois super confort, une belle vue sur les environs, un potager bio et une ânesse.
La petite blague, c’est que nous sommes sans voiture et que l’endroit le plus proche pour se restaurer est à 5km. Alors certes, c’est envisageable à pied, mais…non. Nous arriverons finalement à convaincre une pizzeria d’Abbeville (Italia Pizza) de bien vouloir nous livrer. Ouf !

[/one_half_last] [one_half]

Grand-Laviers, 28 novembre 2014, 9h00. C’est donc avec Xavier que nous avons rendez-vous. Nous découvrons le club house, sa piscine, qui a été construite car les pompiers demandaient une réserve d’eau, sa salle de jeu, son coin lecture. C’est en grandes pompes que nous sommes reçus : croissants, pain frais, confitures et jus de pomme.

[/one_half] [one_half_last]

Xavier nous explique que, un peu comme nous finalement, il a ressenti le besoin, à un moment de sa vie, de construire quelque chose en cohérence avec son environnement. Après 15 ans dans l’industrie pharmaceutique, il se lance donc dans la folle aventure du Domaine du Val. Et c’est une bonne réussite !

[/one_half_last] [one_third]

11h30. Nous reprenons la route, direction Paris, heureux d’avoir rencontré ces 2 (peut-être 3…) nouveaux HopHosts. Avides de nouvelles rencontres, c’est avec joie que nous levons le pouce de nouveau, malgré les quelques degrés manquants 🙂 ! Grâce à Xavier, Jean-François, Charles, Mathieu et Xavier (un autre), nous arrivons à Amiens, de justesse pour sauter dans le train. Cette fois-ci ça y est, le tour de France touche vraiment à sa fin…

[/one_third] [two_third_last]

Gare d'amiens

[/two_third_last]

[box type= »shadow » ]Et bientôt, on vous dit tout sur la suite : une lettre d’information est dans les starting-blocks pour vous parler des HopTrips, des dernières rencontres qu’on a faites et celles à venir, des projets mais aussi pour vous solliciter et pour vous inviter à participer à cette belle aventure parce que … Ensemble, on va plus loin ! [/box]

Merci à tous de nous avoir soutenus, conduits, hébergés, nourris, accompagnés, supportés. Merci d’avoir partagé, échangé, rit, pleuré. Merci de nous avoir fait découvrir, voyager, rêver. Et c’est pas fini :)!

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu