Le Bullet Journal, peut-être en as-tu déjà entendu parler ? C’est un système qui, dans l’absolu, n’a rien de révolutionnaire, mais pourtant, ça va potentiellement te changer la vie (rien que ça !). Pourquoi ? Parce que c’est une espèce de solution tout-en-un à tous tes papiers qui trainent sur lesquels tu notes des trucs à ne pas oublier, à ton agenda, à tes supers citations inspirantes, à la recette de gâteau au chocolat que tu as super envie d’essayer, à la recette du cake vaisselle dont t’a parlée ta copine qu’il faut absolument faire, etc.

Le bullet journal, c’est quoi ?

C’est un cahier. Un cahier dans lequel tu vas noter tout un tas de trucs, pour que tout se retrouve au même endroit. L’avantage de ce cahier, c’est qu’il s’adapte à ta vie, à ta personnalité. Imagine un agenda, mais avec tout ce que tu ne dois pas oublier, tout ce qui te passe par la tête dedans. Et ben un bullet journal, c’est ça.

L’idée pour pouvoir t’y retrouver, c’est d’avoir un index. Et à chaque fois que tu notes quelques choses sur une page, tu mets le numéro de la page dans l’index avec ce que tu as mis dedans. Comme ça, tu peux le retrouver facilement. Tu l’auras compris, ça veut dire qu’il faut que tu numérotes tes pages. Mais pas de panique, inutile de te bloquer 4h un dimanche après-midi pour numéroter toutes tes pages, tu peux très bien le faire au fur et à mesure.

Comment commencer ton bullet journal?

Je ne doute pas qu’à ce stade, tu es déjà méga convaincu-e qu’il te faut absolument un bullet journal. Mais tout ça, c’est encore un peu flou pour toi, et tu ne sais pas trop par quel bout commencer ? Pas de panique, on va appliquer la voix du Kaïzen (ou la méthode du pas à pas – vachement important- article dédié à venir sous peu).

  • Tout d’abord, il te faut un cahier. Ça peut-être un banal cahier d’écolier qui traine au fond de ton tiroir, ou un beau cahier dans lequel tu as décidé d’investir la moitié de ta paye du jour. Ça, c’est comme tu le sens, ce qui te rend content-e.
  • Après, il te faut un ou des stylos (et si le cœur t’en dis, des feutres, des crayons de couleurs, des surligneurs… oui parce que le bullet, c’est aussi une manière d’exprimer l’artiste qui sommeille (ou pas) en toi).
  • Si tu as envie de commencer à laisser s’exprimer ta créativité, tu peux faire une page de garde.
  • Ensuite, il faut une page « Légende », et une page « Index ». Alors attention, je dis « il faut », mais en vrai, encore une fois, tu fais comme tu veux et ce avec quoi tu es le plus à l’aise. Il existe autant de manière de faire un bullet journal que d’individus sur cette planète (comment ça j’exagère ?). Sur ta page légende, tu vas noter tes codes couleurs (si tu en as), et tes codes « bullet » (oui parce qu’en fait, en anglais, « bullet » ça veut dire « puce » – pas la p’tite bête, le tiret).
  • Sur la page index, ben pour l’instant, tu n’as pas grand-chose à mettre à part « index ». Mais si tu veux, tu peux faire quelques décos… Et ne t’inquiète pas, cet index va se remplir au fil des jours de l’utilisation de ton bullet.
  • Alors après ça, il y a tout un tas de « standards » du bullet journal qui vont te permettre de te faciliter la vie. Je vais ici te présenter ceux que j’utilise (mais sache qu’il y en existe plein d’autres).
[us_gallery ids= »18594,18597″ columns= »2″ indents= »1″][vc_empty_space]

Les pages année / mois /semaine / jour

Alors là, ça va dépendre de comment tu organises ta vie en règle générale. Tu peux toutes les utiliser, ou seulement certaines. Perso, je n’utilise que les pages année, mois et jour (sauf quand j’ai des semaines spécifiques. Genre là je passe une semaine à Paris qu’il fallait que j’organise pour pouvoir faire tout ce que je voulais et voir tout le monde, alors il me fallait une vue globale mais suffisamment détaillée).

  • Les pages années me permettent de noter les anniversaires ou les évènements dont j’ai la date très en avance comme les mariages ou certains rendez-vous médicaux par exemple. Certains rajoutes un encart « buts » pour mettre les objectifs annuels (perso, j’en ai pas vraiment ;).).
  • Les pages mois me permettent d’avoir une vision un peu plus détaillée. Par exemple, si je veux programmer un dîner ou ne pas oublier un truc sur un jour spécifique.
  • Et enfin, il y a les pages jours que je créer tous les matins et sur lesquels je note toutes mes tâches du jour (et même un peu celle de demain). C’est ma to-do list quoi. A vrai dire, ça fait quelques années que je fonctionne comme ça, par to-do list journalière, et c’est ‘achement pratique pour s’organiser. Bon, sur mes pages journalières, dans mon bullet, je mets aussi d’autres trucs, mais je vais pas t’embrouiller tout de suite, puisque c’est un article d’introduction au bullet journal :D.
[us_gallery ids= »18600,18603,18606″ columns= »3″ indents= »1″][vc_empty_space]

Les autres pages

Le truc génial, c’est que dès que tu veux noter quelque chose, il te suffit de tourner la page, d’écrire ce que tu as à noter sur une nouvelle page blanche, et de le référencer dans ton index.

Par exemple, ce midi, tu déjeunes avec ta/ton meilleure pote qui te parle d’un super film qu’il/elle a vu hier. Ça te donne super envie de le voir mais à coup sûr, demain t’auras oublié. Alors ni une ni deux, tu sors ton bullet, tu ouvres une nouvelle page que tu appelles « films à voir » que tu références dans ton index, et tu notes le nom du film. La prochaine fois qu’on te conseille un film, tu pourras le noter sur la même page. Et la prochaine fois que tu t’apprêtes à te faire une soirée film, tu ouvres ton bullet et tu pioches parmi les films que tu auras notés. Canon, non ? Tu peux faire la même chose avec les bouquins, les villes/pays à visiter, les sites à aller voir, les recettes à tester,…

Ça peut aussi être des trucs plus ponctuels, genre ta liste de course ou le décompte des points quand tu joues à la belotte avec tes potes. Du coup, tu n’es pas obligé de tout référencer dans ton index. Pas sûr que ce soit super utile de pouvoir retrouver ta liste de course du 20 aout dernier…

[us_gallery ids= »18615,18612,18609″ columns= »3″ indents= »1″][vc_empty_space]

Voilà, je pense que pour une introduction, il y a pas mal de chose. J’écrirai sans doute d’autres articles sur le bullet journal, parce que quand même, je suis assez fan. Merci à Sarah qui m’a ouvert les portes de ce merveilleux univers 😀 !

Vous trouvez cet article un peu niais et girly ? Vous pouvez ;). Mais ça n’empêche que je suis sûre que le bullet vous sera utile.

Bon, et comme j’aime bien le français, et qu’en français, ben « bullet », ben ça fait « boulette », et que c’est quand même pas l’idée ; et bien à l’avenir, on l’appellera « le journal à puces » 😀 !

J’espère que cet article t’aura été utile. Tu peux aller voir d’autres inspirations sur internet en tapant « bullet journal » dans Google Lilo.

Edit 03/10/2016 : je viens de découvrir cet article, super clair et facile pour commencer ton bullet, alors je partage 😉

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu