Parce qu’on n’y pense jamais, mais que les éponges, c’est vraiment pas écolo, parce que fabriquer son éponge, ça rend super fier-e, parce qu’on a tou-te-s des chaussettes qui trainent (tu comprendras en continuant la lecture), parce que c’est super rigolo à faire. Pour toutes ces bonnes raisons, je te présente ici l’art du Tawashi !

Pour la faire courte et simple, un tawashi, c’est une petite éponge, ou lavette, crochetée. Mais comme moi, je n’ai pas le matos pour crocheter (et que de toute façon, je sais pas faire – ça, c’était avant 😀 ), je vais te décrire ici comment tu peux fabriquer tes éponges, avec des vielles chaussettes 🙂 ! Un grand merci à Fabriqué en Utopie d’avoir démocratisé à grande échelle (si si, on peut le dire) ces supers éponges.

Si tu n’es pas méga convaincu.e par les tawashis (tu as le droit), ou pour avoir une alternative plus absorbante, tu peux acquérir une éponge lavable (sur ma boutique en ligne en suivant le lien tant qu’à faire, ça permet de me soutenir et que je puisse continuer à livrer tout ce contenu gratuitement 😀 !)

Ingrédients (ou ici plutôt outils quand même) pour fabriquer son tawashi

  • Un métier à tisser. Comment ça tu n’as pas de métier à tisser 😀 ? Pas de problème, on va en fabriquer un. Du coup :
  • Une planche de bois d’au moins 15cm sur 15cm et suffisamment épaisse (au moins 2cm).
  • 20 clous assez solides et assez grands.
  • Un marteau
  • Une règle
  • Un crayon à papier
  • Une paire de vieille chaussettes (propres quand même) (ou un t-shirt, ou un collant) (enfin un truc un peu élastique quoi) (ne fais pas la même erreur que moi pour le premier, choisis un tissu qui ne pelote pas…)
  • Tes ptites mains

Fabrication de ton tawashi

Rendez-vous en bas d’article pour un tuto tout en images (c’est plus facile à comprendre en images, mais comme tout le monde ne peut pas les voir, je décris et détailles aussi ci-dessous).

Le métier à tisser

C’est un peu long à fabriquer (toutes proportions gardées) mais l’avantage c’est qu’une fois qu’il est fait, il est fait.

  • Prends ta planche de bois et dessines-y un beau carré de 14cm sur 14cm.
  • Sur chaque côté, fais une première marque à 3cm du bord puis 4 autres marques à 2 cm les unes des autres (la dernière sera donc à 3cm de l’autre côté).
  • Une fois que tu as fait tous les côtés, il est temps de planter tes clous sur les marques. Alors essaye de ne pas faire comme moi et de ne pas viser de nœud si jamais il y en a dans ton bois, parce qu’après, bon courage pour planter ton clou !
  • Ben voilà, ton métier à tisser est désormais prêt, on va pouvoir s’atteler à la fabrication du Tawashi !

Note : à la place du métier à tisser, tu peux utiliser :

  • Des punaises et une plaque de liège,
  • Un échiquier de voyage,
  • Les mains de tes potes,
  • Ou tout autre support assimilé.

Première étape : les bandes et le tissage du Tawashi

  • Prends une chaussette (ou une manche de t-shirt, ou un collant) que tu n’utilises plus et découpe 10 petites bandelettes de 3 cm environ dans le sens de la largeur (si tu utilises des collants en nylon, fait des bandes plus larges) (si tu utilises un t-shirt, c’est plutôt dans la manche que tu couperas).
  • Place une première bande de tissu sur 2 clous opposés, puis les suivantes parallèlement. Te voilà donc avec 5 bandes de tissu, parallèle les unes aux autres.
  • Attaque toi aussi à l’autre côté. L’idée étant que tu aies 5 bandes, perpendiculaires à 5 autres, et qu’elles soient tissées les unes aux autres.
  • Pour la première bande, mets l’anneau sur un clou puis passe en dessous de la 1ère bande que tu croises. Puis au dessus de la 2ème, en dessous de la 3ème, au dessus de la 4ème, en dessous de la 5ème et hop passe la autour du clou.
  • Pour la bande suivante, fais la même chose mais en commençant par passer au dessus. Et ainsi de suite pour les 5 bandes.
  • Voilà, ton tawashi est tissé. Maintenant, il va falloir le retirer du métier à tisser.

Deuxième étape : retirer le tawashi du métier à tisser

C’est la partie qui est un peu compliquée à expliquer. Si tu peux, n’hésite pas à te référer aux images. Sinon, je vais essayer de faire de mon mieux pour expliquer clairement.

  • Détache une première boucle d’un clou (boucle n°1), à l’angle du carré, et la boucle d’à côté (boucle n°2). Le seul impératif est que ces deux boucles doivent se situer sur un même côté. Par contre, tu peux commencer par le côté qui te plait le plus.
  • Ensuite, passe la boucle n°2 dans la boucle n°1. En fait, tu passes une boucle dans la boucle précédente. Tu ne gardes donc en main que la boucle n°2. Tu me suis ?
  • Après c’est simple, continue comme ça jusqu’à ce que tu n’aies plus qu’une boucle, qui te servira à accrocher ton tawashi (à ton évier, à un clou, à une poignée de porte, tu fais comme tu veux).
  • Tu auras peut-être besoin d’ajuster un peu les mailles au fur et à mesure pour obtenir un beau carré.

Troisième étape : utilisation de ton tawashi

Pour utiliser ton tawashi, tu fais plus ou moins comme avec une éponge. Si comme moi, tu utilises aussi du liquide vaisselle maison, je te conseille plutôt de faire un cake vaisselle (mais après, c’est une question de goût).

Mais comme tu l’auras remarqué, il n’y a pas de partie gratte-gratte (la partie verte d’une éponge classique – qui est la partie la moins écolo…). Pour pallier à ce manque, recycle tes déchets ! Oui oui, tu peux utiliser des coquilles d’œufs broyées (ou pilonnées pour nous parce qu’on n’a pas de broyeur chez Mon P’ti Pote) qui ne rayent pas et qui sont super efficaces. C’est ce que j’appelle la poudre à récurer :D.

Une fois que tu trouves que ton tawashi est un peu crado, hop, mets-le en machine !

Et voilà, si comme moi, tu avais l’habitude de changer tes éponges tous les 2 mois parce que sinon, tu trouvais vite ça un peu dégueu, tu viens de t’en fabriquer une qui a une durée de vie presque infinie :).

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à commenter et partager 🙂 !

PS : j’ai essayé d’être le plus clair possible, mais c’est pas facile. Alors s’il y a des trucs pas clairs pour toi, tu n’es sans doute pas le seul, alors n’hésite pas à me poser des questions !

[us_gallery ids= »17944,17947,17950,17953,17956,17959,17962,17965″ columns= »4″ indents= »1″]

 

Une lectrice a fait un métier à tisser plus grand pour faire un coussin pour s’asseoir au bord de la cheminée 🙂 <3 !!

coussin-tawashi

69 Commentaires. En écrire un nouveau

  • […] Schmo: Le métier à tisser les tawashis. (nouvel article à venir). Et comment virer les éponges à base de pétrole qui polluent.  Tu peux aller voir par là si tu veux. […]

    Répondre
  • Bonjour,
    J’ai déjà fabriqué une dizaine de tawashis, les plus réussies je les aie réalisé dans des jambes de legging ou survêtement enfant.et dans le sens ou le tissus se déforme le moins.
    Noëlle

    Répondre
    • Bonjour Noëlle,
      Merci beaucoup de ton retour d’expérience !
      J’avoue que je les fais le plus souvent en chaussettes car c’est ce que j’ai le plus facilement sous la main mais dès que j’ai un legging ou un survet enfant qui se déchire, je test 🙂 !
      Très bonne journée à toi.

      Répondre
  • Génial, je m’y mets

    Répondre
    • Ah super 🙂 !
      Hâte d’avoir ton retour ! C’était facile ? Tu es satisfaite ?
      Excellente journée et n’hésite pas à faire le cake vaisselle pour accompagner ton éponge ;).

      Répondre
  • Bonsoir

    Merci pour ce tutoriel, j’ai réalisé on premier tawashi. Je suis très contente.
    J’ai une petite question. En deux jours le mien n’a pas séché.
    Est ce que c’est normal ou est ce qu’il faut que je change d’étoffe pour le faire? J’ai pris des chaussettes.

    Merci

    Répondre
    • Bonjour Stephan !
      Ravie que tu sois satisfait de ton tawashi et bravo pour la réalisation 🙂 !
      Ce type d’éponge sèche en effet bien moins vite qu’une éponge synthétique. Plus le tissu des chaussettes utilisé est épais, moins le tawashi va sécher vite.
      Personnellement, les tawashis que j’utilise sont rarement complètement secs, ce qui ne me dérange pas.
      Excellente journée et bonnes vaisselles 😉 !

      Répondre
  • Premières créations ce soir, test demain 🙂 Merci pour le tuto !

    Répondre
  • Fabriqué et utilisé. Lavé et réutilisé etc ça répond à pas mal d’utilisations et remplace effectivement l’éponge mais pas facile de convaincre tous les utilisateurs à la maison … une version un peu plus grande est peut-être à tenter !

    Répondre
    • Hehe merci du partage d’expérience.
      C’est vrai que ce n’est pas facile de convaincre tout le monde, mais ce n’est pas grave, chacun va à son rythme, avec les produits qui plaisent 😉 !

      Répondre
  • Bravo et merci pour vos supers recettes ,j’essaie d’être un maximum écolo ,je les partage bien entendu à mes amis sur Facebook .

    Répondre
  • Bonjour,
    je vais m’y mettre c’est promis mais pour ma part j’essaierai bien de faire un genre de coussin selon cette technique pour pouvoir m’asseoir dans la cheminée sans me salir. Mais je me demande si cela sera assez épais. (hihi question confort !) Donc je me demandais si par hasard il y a moyen de faire en double ou triple épaisseur ??? (euh non non je ne parle pas de papier toilette 🙂 )

    Répondre
    • Bonjour Aveta,
      Tu veux t’assoir dans ta cheminée ??
      Au bord peut-être 😉 ?
      Il est en effet possible de faire des métiers à tisser plus grand mais pour que ce soit suffisamment confortable, je pense qu’il faudra en effet doubler voir tripler.
      Je n’ai jamais essayé mais je suppose que tu peux superposer les anneaux lors de la réalisation du tawashi. C’est peut-être un peu plus compliqué, mais ça devrait fonctionner.
      Si tu essayes, tu me dis ?
      Excellente journée !

      Répondre
  • oui, au bord de l’âtre bien sûr mais bien près quand même 🙂 et comme la cendre est très volatile on est vite sali.
    je vais essayer et je vous dirai.. faudra juste que je m’emmêle pas les pinceaux 😉

    Répondre
  • c’est fait et je suis plutôt contente du résultat. Ce n’est pas parfait, mais pour une première fois, ça passe ! je n’ai pas doublé l’épaisseur et c’est assez confortable quand même : plus moelleux que la brique et plus chaude quand la cheminée vient d’être allumée. Dommage, j’avais pris une photo ! 😉

    Répondre
  • nickel

    Répondre
  • fait! 🙂

    Répondre
  • […] tawashis (tuto ici) pour laver la vaisselle, grâce à des chutes de […]

    Répondre
  • Ça y est, j’ai terminé mes cadeaux de Noël! Deux tawashi(s?), un cake vaisselle et un petit pot de broyât de coquilles d’oeufs par couple! Mais avant, j’ai testé…. Je suis absolument satisfaite du tawashi. Les coquilles d’oeufs remplacent bien le côté vert d’une éponge et le cake vaisselle est super dégraissant, même à l’eau froide! Que demander de mieux!
    Merci pour ces bons conseils!

    Répondre
  • Cela fait longtemps que je voulais essayer de faire un tawashi pour remplacer les éponges et ton tuto est très bien fait et super motivant ! Réalisé en quelques minutes et utilisé avec grand plaisir ! Je suis conquise. Adieu éponges polluantes !

    Répondre
    • Oh merci Mélanie pour ce message sympa 🙂 ! Je suis super contente que ça t’ait convaincue 🙂 !
      Très belle année 2018 !

      Répondre
  • […] le tuto que j’ai utilisé. Ils conseillent une planche d’au moins 15 x 15 cm, je dirais plutôt […]

    Répondre
  • Testé et approuvé ! Une question tout de même … après de multiples usages, si le tawashi est trop usé, on en fait quoi ? On peut le laisser à Emmaüs qui recycle les tissus ? Ou quelqu’un à d’autres idées pour éviter de le jeter ?

    Répondre
    • Bonjour Stef,
      J’adore ton encire de ne pas jeter et essayer de trouver une seconde (ou troisième ou quatrième) vie :), bravo !
      Ça ne m’est encore jamais arrivé de jeter un tawashi et c’est vrai que je n’ai pas trop d’idée à part le mettre au feu quand l’hiver arrive 😀 ?
      Excellente journée.

      Répondre
  • bonjour, j’avais vu des tawashis circuler sur facebook, mais je ne savais pas à quoi ils servaient, du coup j’ai regardé votre blog et j’avoue que l’idée d’abandonner les éponge classique m’a de suite plu
    j’ai demandé à mon homme de me confectionner un métier à tisser au boulot et hop j’ai fait mon tout premier tawashi, je suis super contente parce que le tuto est bien expliqué et je n’ai eu aucune difficulté à le faire, je vais en faire 3 ou 4 ça c’est sur et donc pour moi adieu les éponges classiques et bonjour les tawashis 😉

    Répondre
    • Bonjour,
      Grand merci d’avoir pris le temps d’avoir fait un retour, ça fait toujours vraiment plaisir :).
      Excellente journée.

      Répondre
  • Bonjour !
    Vacances écolo !
    Aujourd’hui avec mon neveu nous avons fait nos premières « Tawashis » et nous sommes trop fiers de nous !
    Nous avons aussi fait nos tablettes pour le lave-vaisselle !
    La prochaine fois nous ferons le cake vaisselle (on attend le sodium coco sulfate que j’ai commandé)
    Merci pour vos tutoriels

    Répondre
    • Bonjour Nathalie,
      Quoi de mieux que les ateliers de fabrication maison en famille 😀 ?
      Alors ce cake vaisselle ça a donné quoi ?
      En tout cas, vous pouvez être fières, c’est génial de fabriquer vos produits :).
      Excellente journée.

      Répondre
  • Super technique ! Avec les bandes coupées dans de vieux sweat-shirts ça fait de jolis paniers pour mes 3 chiens !!
    Merci beaucoup !! (J’ai beau tricoter, tisser,et faire du crochet, je n’avais jamais penser aux « paniers »!
    Si ça intéresse certains détenteur de vielles pelotes de laine ayant un toutou, j’ai une astuce pour en faire un beau tapis (des pelotes, pas du chien! Lol!)

    Répondre
  • Bonsoir !
    Quelques questions (qui se recoupent) avant de me lancer :
    – qu’est-ce qui détermine la taille du tawashi fini ?
    – avec le même métier à tisser peut-on faire des tawashis de tailles différentes ? je pense que non mais ne suis pas sûre de mon raisonnement.
    – quelle taille fait ton tawashi en suivant ton tuto ?
    Je te remercie par avance, belle fin de semaine !

    Répondre
    • Hello,
      – C’est essentiellement la taille du métier à tisser qui détermine la taille du tawashi
      – Réponse ci-dessous mais il y aura une variation minime (1 ou 2 cm tout au plus). Mieux vaut faire un métier adapté à la taille finale désirée.
      – Le Tawashi fini fait environ 7 x 7 cm (dépendant de la taille de la chaussette utilisée, de son élasticité,…).
      Excellente journée !

      Répondre
  • Merci pour toutes ces précieuses infos!
    1er tawashi fait! Le reste à suivre…

    Répondre
  • Hello Justine !
    Merci pour ton super site qui m’a inspiré 1000 idées héhé. ça fait 3 semaines que j’utilise des tawashis et expérience au top !! J’en ai même fait des plus petits pour remplacer les cotons 🙂
    Aussi j’ai fait macérer du vinaigre dans des agrumes et le résultat est génial, cependant pour nettoyer le sol j’ai remarqué que ça laisse quelques traces, je vais essayer avec des huiles essentielles la prochaine fois mais je me demandais si tu avais une astuce ?
    Et aussi j’ai fait le cake vaisselle : MAGIQUE d’utilisation!! mais c’est vrai qu’en le fabriquant en manipulant le SCS j’ai senti que ça piquait les yeux, et le sigle « danger effet néfaste à long terme » me laisse un peu perplexe quant au réel bienfait du produit, alors je me demandais ce qui t’avais convaincu d’en faire usage ?

    Merciii pour tout!

    Répondre
    • Salut Iona,
      Merci pour ton message qui fait chaud au cœur et met la patate pour la journée 😀 !
      Pour les traces laissées par le vinaigre, c’est parce que le mieux est de rincer après, voir d’essuyer (en tout cas pour les vitres et les miroirs).
      Pour le SCS, c’est un débat. Je ne suis pas 100% convaincue, mais à défaut d’avoir trouvé mieux pour le moment, je continue de l’utiliser. Sachant que c’est pas parce que ça pique les yeux que c’est plus dangereux que d’autres trucs (ex : les oignons :D). Pareil pour le « néfaste à long terme » ; encore une fois, je crois que le poison est dans la dose. Mais m’est d’avis qu’il faut en effet continuer à se poser des questions, et apporter ses réponses à un instant T, qui peuvent évoluer. Voilà, mon avis sur la question :).
      Je te souhaite une belle journée.

      Répondre
  • Bonsoir j’ai plein de chaussettes bébé toute seule vous pensez que ça peut marcher ? Ou ça risque d’être trop petit ?

    Répondre
    • Hello Elodie,
      Généralement, les chaussettes bébé fonctionnent, ça fait simplement des tawashis plus petits :). Si elles ne sont pas beaucoup élastiques, je conseille néanmoins de faire un métier à tisser plus petit.
      Belle journée.

      Répondre
  • sympa pour l’article

    Répondre
  • Bien le bonjour et merci énormément pour ce partage , je suis devenue complètement dingue de ce truc et par extension du tissage a la lirette …
    J’ai investi dans une boîte de clous et traque la moindre planche ou cadre pour tisser 😳
    Le plus dur c’est de ne pas sacrifier chaussettes legging ou t-shirt encore en état pour les transformer en éponges ou tapis … Je Tawashise tout +_+

    Répondre
  • Répondre
  • Bonjour ! Je trouve ces tutoriels très intéressants, alors tout d’abord, merci ! Je vais d’ailleurs m’essayer à la fabrication d’un tawashi.
    Cependant, je ne comprends pas trop comment réaliser la partie grattante de l’éponge avec les coquilles d’oeufs… Les mets-tu dans un petit contenant en tissu pour pouvoir gratter facilement avec ?

    Répondre
  • Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site. Astuces + brin de folie, j’ADORE !!! Perso je ne suis pas fan des Tawashi version tissu. Je trouve qu’ils sont trop petits et sentent vite mauvais. Mais j’aime l’idée de ne plus acheté un objet pour qu’il finisse à la poubelle. Du coup j’achète du coton et je les fais au crochet. Idem pour mes disques démaquillants. Merci pour toutes les infos que vous partagez. Belle journée.

    Répondre
    • Bonjour Raphaëlle,
      Merci pour ton message, ça fait plaisir :).
      Je préfère aussi les tawashis au crochet, mais il faut savoir crocheter ;). J’ai appris depuis mais l’avantage de la version chaussettes c’est qu’elle est accessible à tous.
      Excellente journée.
      Justine.

      Répondre
  • Bonjour je sais que l’article date mais je voulais vous remerciez grâce a vous j’ai réussi mon premier tawashi. J’ai vu pleins d’article sur ça mais les esplications n’étaient pas top donc je n’arrivais pas à passer la boucle 1 dans la 2 je faisais l’inverse. Comme j’ai une pile de vaisselle c’est parti pour le test 😃. Je pense tester le deo et le cake vaisselle. Vraiment top ton blog.

    Répondre
    • Bonjour Laura,
      Voilà qui fait drôlement plaisir 🙂 ! Ravie que ça t’ai permis de réussir ton tawashi ! Bravo !
      Excellente journée.
      Justine.

      Répondre
  • Hello, je viens de tomber sur ton article et étant en plein tri de vêtement (surtout chaussettes), je cherchais comment les recycler.
    J’adore l’idée du tawashi. J’ai bien compris (enfin je crois que les bandes de base sont de 3 cm de largeur, mais quelle est la longueur des bandes ?

    Merci beaucoup de ton aide

    Répondre
    • Bonjour Mélanie,
      Et bien la longueur des bandes dépends de la taille de la chaussette utilisée ;).
      Il ne faut pas que ce soit plus grand que le métier à tisser que tu utilises car il faut que ce soit bien tendu.
      Comme ce sont généralement des tissus élastiques qui sont utilisés, si c’est plus petit, aucun problème.
      Belle journée.
      Justine.

      Répondre
  • Bonjour !
    Dis, et comment fais-tu si la largeur des chaussettes est un peu trop grande ? Y a-t-il une astuce pour adapter rapidement la longueur ? un petit noeud discret ? Des fois, elles sont trop détendues….

    Répondre
    • Bonjour Flo,

      A vrai dire, ça ne m’est jamais arrivé dis-donc.
      Oui, je dirais que le mieux, c’est sans doutes de couper et de faire un petit nœud bien serré.

      Excellente journée.
      Justine.

      Répondre
  • Bonjour !
    Pour le métier à tisser faut il un nombre impairs de clous ? OU peu importe ?
    Merci et bonne journée

    Répondre
    • Bonjour,

      Je pense que peu importe. Les dimensions données ici sont pour moi idéal pour la taille d’une éponge mais elles sont complètement modifiable.

      Excellentes journée.
      Justine.

      Répondre
  • Bonjour, j’ai adhéré au Tawashi il y a 6 mois. J’adore car je recycle aussi de vieux t-shirts que je découpe en forme de ‘fil’. Pour le métier à tisser j’utilise des bols carrés (tupperware ou moules en verre) et remplace les clous par des pinces à linge. Je peux en faire de toutes les tailles du coup !

    Répondre
  • Merci beaucoup pour ce tuto plein de bonne humeur!
    Je viens d’en faire 4, adieu les éponges dégoûtantes!

    Répondre
  • Bonjour

    Merci pour ce tutoriel, qui se trouve être très bien expliqué. Bravo Justine.

    Une petite question suite à un premier test: lorsqu’il nous reste une seule boucle en main, n’est il pas nécessaire de faire un nœud pour éviter que tout se défasse à l’usage ?

    Bonne nouvelle année !

    Répondre
    • Bonjour Ariane,

      Merci pour ton sympathique retour 🙂 !
      Je n’ai jamais fait de nœud et je n’ai jamais eu de problème mais certain.es préfèrent en effet en faire un :), alors n’hésite pas si tu sens qu’il faut que tu en fasse un, ça ne peut que rajouter une précaution supplémentaire !

      Excellente journée et excellente année à toi.
      Justine.

      Répondre
  • […] donc bien clair. François Jarraud Cap 22. Comment fabriquer une éponge tawashi ? [DIY] Fabriquer son éponge (façon Tawashi) – Mon P'tit Pote en transition. Parce qu’on n’y pense jamais, mais que les éponges, c’est vraiment pas écolo, parce que […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Catégories

Derniers articles

Derniers commentaires

Je réserve !