Hier, c’était le réveillon de Noël. Et dans ma famille, c’est ce soir là qu’on offre les cadeaux. Alors oui, Noël, c’est une fête commerciale blablabla. Ça n’empêche que moi, Noël, j’aime bien ; c’est un prétexte à plein de bonnes choses. Notamment … découvrir qu’il est super facile de fabriquer son propre lait végétal 😀 !

Bon, je vais pas te raconter ma vie parce que c’est pas trop le genre de la maison et qu’on s’éloignerait du sujet, mais tout ça pour dire qu’un des cadeaux que j’ai offert c’était… du lait végétal ! Et je me suis éclatée à le faire tellement c’est simple. Voici la recette.

Qu’est-ce qu’un lait végétal ?

Si tu le sais déjà, tu peux passer au paragraphe suivant. Quoique peut-être que tu apprendrais des trucs. Enfin tu fais comme tu veux.

Tout d’abord, la base : lait végétal = végétal + eau.

Un lait végétal, c’est une boisson issue de végétaux. Pas n’importe quels végétaux non plus, il faut qu’au final, ça ressemble quand même à du lait. Genre si tu essayes de faire du lait végétal avec des branches de sapin, ça donnera pas du lait. Et ce sera pas super bon. Voir toxique. Bref, en tout cas, tu l’auras compris, c’est un peu un abus de langage qui fait qu’on appelle ça du lait, parce qu’en vrai, c’est un végétal, et de l’eau.

Le lait végétal est donc une bonne alternative au lait animal (pour les intolérants au lactose, les vegans, les écolos,… ou juste ceux qui aiment ça !). L’avantage, c’est qu’ils sont généralement mieux tolérés par l’organisme et plus riches en vitamines, en minéraux et en bons acides gras (non saturés, contrairement au lait de vaches). Ils ont un effet positif sur le taux de lipides dans le sang, ce qui est bon pour le système cardiovasculaire. Aussi, ils sont également exempts de cholestérol.

L’avantage aussi, c’est que tu peux choisir ton végétal en fonction de ce que tu aimes et de ce que ton corps a besoin (j’ai mis quelques exemples à la fin de l’article).

Pas mal, non ?

Bon, et je ne te parle même pas des économies que ça te fait réaliser… Exemple :

Lait d’avoine maison : 0,35€ VS lait d’avoine en magasin : 1,85€ –> 1,5€ d’économies par litre !

Lait de noisettes maison : 2,46€ (oui, les noisettes, ça coûte cher… mais si tu les prends dans ton jardin, ou celui du voisin, c’est encore mieux !) VS lait de noisettes en magasin : 3,70€ –> 1,24€ d’économies par litre !

Lait végétal de noix (amandes, noisettes, arachides, cajous,…)

  • 100g de noix
  • 1L d’eau

En option :

  • 1 à 2 cuillère à soupe de sucrant (sirop d’agave ou d’érable, miel,…)
  • 3 cuillère à café d’huile (pour la texture et les propriétés)
  • Une pincée d’algue (lithotame) pour enrichir en calcium
La réalisation
  • Faire tremper 8 à 12h tes noix dans de l’eau.
  • Vide l’eau de trempage (c’est pas bon…).
  • Rajoute un litre d’eau à tes noix trempées.
  • En option, rajoute le sucrant, l’huile, et/ou les algues.
  • Broies le tout avec un mixeur plongeur. Ou dans un blender.
  • Équipe toi d’un entonnoir, d’une bouteille d’un litre et d’un filtre à café permanent (qui peut être remplacer par un sac à lait – version pro -, une étamine, ou même le bout d’un collant – propre !-).
  • Verse tes noix broyées dans ton entonnoir équipé de son filtre, au dessus de ta bouteille d’un litre.
  • Et voilà, ton lait végétal est prêt ! N’oublie pas de l’étiqueter. Il se gardera 5-6 jours au réfrigérateur.

Lait végétal de céréales (avoine, orge, millet, épeautre, riz,…)

  • 100g de céréales
  • 1L d’eau

En option :

  • 1 à 2 cuillère à soupe de sucrant (sirop d’agave ou d’érable, miel,…)
  • 3 cuillère à café d’huile (pour la texture et les propriétés)
  • Une pincée d’algue (lithotame) pour enrichir en calcium

Même procédé que pour le précédent, mais inutile de faire tremper. Encore plus rapide donc. La classe !

A noter que certaines recettes recommandent tout de même de faire tremper, ne serait-ce que 3 ou 4h ; alors si jamais tu as le temps, sache que ce ne sera pas perdu.

[Edit 27/12/2016] Suite à un certain nombre de questions de votre part cher-es lecteurs-trices, voici quelques éléments de précisions.

Le lait de riz peut-être fait avec n’importe quel type de riz et ne nécessite pas d’être cuit, ni trempé. Cependant, comme pour le millet par exemple, le résultat sera plus agréable si vous le cuisez très légèrement.

En règle générale, le trempage n’est pas toujours nécessaire (sauf pour les noix) mais il permet de commencer la germination des graines et les rendre plus digestes.

L’okara du lait végétal maison

Mais de quoi elle me parle encore celle-la ? L’okara, c’est la « poudre » (de noix, de céréales,…) qui reste après que tu aies filtré ton lait. Et comme ce serait quand même drôlement dommage de la jeter, voici quelques exemples d’utilisation :

Lait végétal : lequel choisir ?

Voici quelques exemples de laits végétaux et leurs propriétés.

Lait d’amandes : très nutritif et énergétique, le lait d’amande contient du calcium, du magnésium, du fer, des vitamines A, B, et E, des protéines et des fibres. Il est souvent recommandé pour les enfants en croissance.

Lait de noisettes : il est particulièrement digeste et reminéralisant. Ses propriétés sont proches de celles du lait d’amandes.

Lait d’épeautre : il contient du fer, du calcium, des vitamines B, D, et E, et du magnésium. Il est particulièrement digeste (sauf pour les intolérants au gluten !).

Lait de riz : son goût neutre en fait l’un des favoris des enfants. Le lait de riz fournit de la silice qui favorise la fixation du magnésium et du calcium sur les os et les cartilages. Il est riche en minéraux, en vitamines et en glucides lents, mais pauvre en protéines et en lipides. Également riche en sucres lents, il est idéal pour les personnes actives.

Lait d’avoine : riche en glucides complexes, en fibre, en vitamines B, E et K, en minéraux, en oligo-éléments, et en calcium, il possède très peu d’acides gras saturés. C’est le plus tonifiant des laits végétaux ; il est idéal en hiver.

Lait de châtaignes : il est très riche en sucre et très digeste. Il est souvent utilisé pour combattre les acidités gastriques.

Lait de millet : il ne contient pas de gluten, riche en vitamines A, B et C, en protéines, en minéraux. Il est également très digeste.

Alors, tu t’essayes à la fabrication de ton propre lait végétal et tu me dis ce que tu en penses 🙂 ?

Bonne tambouille !

Sources : http://www.lasantedanslassiette.com/au-menu/articles/lait-vegetal.html, https://fr.wikipedia.org/wiki/Lait_v%C3%A9g%C3%A9tal, http://www.consoglobe.com/laits-vegetaux-alternatives-laits-animaux-3893-cg/3

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu