Je t’expliquais dans un autre article pourquoi je n’utilisais plus de shampoings du commerce et pourquoi maintenant je faisais mon propre shampoings au Rhassoul. Et je t’ai promis la recette. Et comme je tiens toujours (il ne faut jamais dire toujours…) mes promesses, voici ma recette (je dis « ma » car c’est celle qui est adaptée à mon type de cheveux – secs, capricieux, épais. Mais si tu vas tout en bas de l’article, il y a des annotations pour les autres types de cheveux) :

A noter : les liens vers les produits que tu trouveras sur cette page ne sont pas des liens affiliés, ce sont des liens vers la boutique en ligne que j’ai lancé pour prendre soin de toi, des autres, et de la planète :). Si tu veux en savoir plus, c’est par ici.

Ingrédients

  • Rhassoul en poudre (que tu peux trouver dans la plupart des magasins bio, ou directement chez le producteur si tu as la chance d’en avoir pas loin, ou même chez Plâ-Està 😀 !)
  • Gel d’Aloe Vera (que tu trouves aussi dans la plupart des magasins bio, et qu’il parait que tu peux aussi faire toi-même. Moi j’ai acheté ma plante, quand elle sera assez grande, je te dirai)
  • Hydrolat de sauge (que tu trouves en magasin bio ou chez le producteur)
  • Huile essentielle d’Ylang Ylang (que tu trouves en magasin bio ou chez le producteur)
  • Huile de Jojoba (que tu trouves en magasin bio ou chez le producteur)

Édit du 03/08/2017 : A noter que tu peux aussi faire une version minimaliste avec juste du Rhassoul et de l’eau tiède 🙂 ! A tester en fonction de ton type de cheveux.

Fabrication

A noter que j’ai (pour l’instant) les cheveux longs (presque jusqu’aux fesses). Alors si les tiens s’arrêtent aux épaules, penses à diviser les mesures par deux.

  • Mettre 4 cuillères à soupe de poudre de Rhassoul dans un bol.
  • Ajouter 2 cuillère à soupe d’hydrolat de sauge.
  • Ajouter un peu d’eau pour obtenir une pâte un peu liquide (elle s’épaissira un peu quand tu ajouteras les autres ingrédients).
  • Ajouter 1/2 cuillère à café de gel d’Aloe Vera.
  • Ajouter 1/2 cuillère à café d’huile de Jojoba préalablement mélangée à 4 gouttes d’HE (c’est l’abréviation classe d’huile essentielle) d’Ylang Ylang (moi je mélange pas vraiment les 2 avant, et ça fonctionne aussi).

Et voilà, c’est près ! Il faut que le mélange ne soit ni trop liquide ni trop épais. Moi j’aime bien quand il est un peu plus épais que du shampoing classique. Au besoin, tu peux rajouter un peu d’eau ou un peu de Rhassoul pour adapter la texture. Et puis au bout de quelques fois tu verras, tu feras tout les doigts dans le nez.

Application

  • Prend ta douche tranquille.
  • Mouille toi bien les cheveux.
  • Coupe l’eau (est-il vraiment utile de rappeler que c’est une ressource naturelle limitée et précieuse 🙂 ?).
  • Applique la pâte sur tes cheveux en insistant sur les racines. Tu verras, ça ne mousse pas comme un shampoing. C’est normal. Mais si tu as bien fait ton mélange, c’est assez facile à appliquer.
  • Il parait que c’est mieux de laisser reposer quelques minutes (genre 3 ou 4). Moi généralement je le fais au tout début de ma douche, après je me lave et tout. Et après je rince. Mais parfois j’en profite pour me laver les dents avant de rincer pour que ça repose un peu plus.
  • Rince bien, il faut que l’eau soit claire. Rince aussi bien tes oreilles et tout.
  • Moi après avoir rincé j’utilise une eau de rinçage spéciale pour mes cheveux. Ça les rend plus brillants et plus doux je crois.

Bon, mon frère a trouvé ça bizarre de se mettre de la boue sur la tête. C’est vrai que je ne l’avais pas vu comme ça. Mais franchement, ça vaut le coup.

Edit du 03/08/3017 : et bien quelques mois plus tard, mon frère est super convaincu et c’est le meilleur ambassadeur que je connaisse du shampooing au rhassoul 😀 ! Il ne se lave maintenant les cheveux plus qu’une fois par mois. Petit pas pour l’Homme, grand pas pour le rhassoul !

Note : pour les cheveux gras :

Remplacer l’hydrolat de sauge par de l’hydrolat d’ortie et l’HE d’Ylang Ylang par une HE d’Arbre à Thé (Tea Tree) ou Lemongrass.

Alors, tu as essayé ? Tu en as pensé quoi ?

NB : je rappelle qu’il s’agit ici de mes recherches et expérimentations. Je ne suis ni une professionnelle du shampoing ou du cheveu, ni une scientifique.

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu