Et ben le moins qu’on puisse dire, c’est que ça fait un moment que j’ai pas rajouté de nouvelles recettes par ici ! Mais j’ai plusieurs excuses : nous nous sédentarisons depuis quelques mois et pétard, ça nous occupe pas mal ; j’ai pas mal ce qu’il me faut maintenant donc je fais moins de tests, et puis… Ah, en fait tu t’en fous de ma vie et tu es venu.e ici pour la recette ? Ok ok je comprends et m’en formalise pas :D, voici donc la recette du roll-on Ap’Pik (comprendre, après-piqûre, apaise-piqûre, ou encore, qui tombe à pique – ou est-ce à pic ? -). Parce que l’été est (enfin !) là, avec son soleil, sa chaleur, et… ses moustiques  !

Avant de commencer, peux-tu avoir la gentillesse, si ce n’est pas déjà fait, de lire l’avant-propos (j’insiste, c’est important, pour ta santé notamment).

Ingrédients pour le roll-on Ap’Pik

  • 0.95mL d’huile essentielle de lavande aspic
  • 0.2mL d’huile essentielle de camomille matricaire (si tu n’en as pas, tu peux juste mettre plus de lavande aspic, ce sera aussi efficace !)
  • 3mL d’huile végétale de ton choix (perso, j’utilise de l’huile de jojoba car je l’utilise dans d’autres recettes comme le nettoyant visage par exemple)

Fabrication et utilisation du le roll-on Ap’Pik

Alors, tu ne seras pas passé à côté du fait que les mesures sont en mL et non en gouttes comme tu as peut-être l’habitude de voir ? C’est pour plus de précision parce que les codigouttes ne font pas toujours des gouttes de la même taille en fonction des marques.

Et l’autre raison (et à vrai, la principale…) c’est qu’à chaque fois que j’en fais, j’oublie de voir combien de gouttes ça fait à peu près. Promis je vais essayer d’y penser et de repasser par ici.

Du coup, le plus facile, c’est d’utiliser une éprouvette graduée.

  • Tu commences donc par verser dans ton éprouvette graduée tes huiles essentielles (ou ton huile essentielle si tu n’utilises que la lavande).
  • Puis tu rajoutes les 3mL d’huile végétale. ATTENTION : 3mL, c’est pas beaucoup, et ça arrive vite. Pour éviter les catastrophes, j’utilise une petite seringue (pas besoin de l’aiguille).
  • Tu transvase le tout dans un petit roll-on (pour le moment, j’utilise ceux-là – lien non sponsorisé).
  • Voilà, tu peux maintenant secouer ton roll-on et l’utiliser localement sur tes piqures de moustiques.

Voilà, c’est facile et super pratique, à emporter partout avec soit !

Alors, tu as essayé ? Tu es convaincu.e ? Tu es trop content.e de ne plus te gratter les mollets jusqu’à te faire mal ? N’hésite pas à partager ton expérience :).

 

Crédit images : Gan Khoon Lay, Grégory Montigny Adrien Coquet Dinosoft Labs Petai Jantrapoon

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu