WIFU, Worldw’Ideas for the Future : les solutions développées aujourd’hui à travers le monde, qui dessinent la société de demain. C’est ainsi que de juillet 2012 à juillet 2013, la team WIFU (Marc, Sylvain et Rémi) a traversé 22 pays et a rencontré 60 acteurs du changement chacun porteur d’une solution durable.

Nous croyons à la contagion par l’exemple ! Notre but est de démocratiser et diffuser ces solutions locales et durables et ainsi de fournir des idées, des axes de travail, et d’inciter les organisations à développer leur responsabilité sociétale.

Vendredi 27 juin 2014, trois jours avant le grand départ, nous découvrons WIFU. Trois semaines plus tard, Marc nous envoie un mail : « salut, j’ai vu que vous étiez bientôt à La-Roche-sur-Yon et moi je suis à La-Tranche-sur-mer avec mon amie ; on se prend un verre ? ». (ça fait plaisir, yen a qui suivent :))

Logo WIFU

La rencontre impromptue

Mardi 22 juillet 2014, 17h, nous voilà réunis à La Roche, place nap’ (ndlr : Napoléon). Après avoir découvert les animaux de Nantes (à voir !), Marc et Léa nous brossent le contexte de WIFU et sa situation actuelle. On est très enjoués par ce projet. Aujourd’hui, après avoir monté un webdocumentaire qui présente toutes ces solutions récoltées, Marc en rédige un bouquin, qui verra le jour début 2015.

Comment l’idée est venue ? Par où vous avez commencé ? Il y a-t-il un classement pour toutes ces solutions ? Il y en a-t-il une qui vous a particulièrement marquée, touchée, parlée ? Et aujourd’hui ? Et demain ? Nous avons tout un tas de questions auxquelles Marc et Léa répondent avec plaisir.

Les solutions durables de WIFU, c’est quoi ?

Les solutions sont classées en 4 univers :

  • Gestion des ressources, biodiversité, agriculture, écotourisme.
  • Habitat, énergie, économie circulaire.
  • Commerce, finance, consommation collaborative.
  • Société civile, droit, éducation, santé.

S’il y en une à retenir selon Marc, c’est celle dans l’écotourisme au Sénégal, au sud de la région du Sine Saloum, à Bamboung. Bamboung, c’est la première Aire Marine Protégée Communautaire (AMPC) d’Afrique de l’Ouest dans laquelle est nichée un écolodge, notamment pour assurer la viabilité économique du projet. Ainsi, les pêcheurs retrouvés sans emploi dû à cette nouvelle zone de non-pèche, font découvrir avec passion aux touristes les mangroves qu’ils connaissent par cœur. Une nouvelle hopinnovation ?

Aujourd’hui, Marc, désormais accompagné de Léa, ont bien envie de repartir, et même s’installer quelque part. Demain, ils aimeraient bien monter leur éco-hôtel. Ah, n’y aurait-il pas un truc à faire avec Hopineo 🙂 ?

Conclusion : encore un super moment, une chouette rencontre et la découverte d’un projet qui a de l’avenir ! On n’est pas sans se revoir comme on dit !

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu