Belle, merveilleuse, excitante

  1. Accueil
  2. Actus
  3. Belle, merveilleuse, excitante

Sa raison d’être

Fin 2013 / début 2014, Justine et moi formalisions sans trop le savoir notre raison d’être en ce monde. Nous expliquions en fait cet élan qui nous poussait à mener le projet Hopineo. Être utiles à nous-mêmes, à l’Autre, et aux autres (le monde). Le bonheur individuel par et pour le bien-être collectif.

Transition toujours ; transition chérie. Aujourd’hui c’est une autre raison d’être dont nous souhaitons esquisser quelques lignes :

[bsf-info-box icon= »none » icon_size= »32″ icon_color= »#0c8901″ title= »Fêter la Terre et le Vivant en réalisant nos rêves. » pos= »square_box » box_border_style= »solid » box_border_color= »#dd9933″ box_bg_color= »rgba(221,153,51,0.27) » heading_tag= »h4″]Le rêve : préambule à toute action. La fête : l’un des liens magiques susceptible d’unir le vivant, au vivant.
De l’un à l’autre, du rêve à la fête, se déroule toute une histoire qui peut prendre 1 journée comme 10 ans. Une histoire, ou une série d’histoires, qui se répètent, se succèdent, et se chevauchent.

Nous expérimentons au quotidien des méthodes et techniques pour cultiver notre bien-être afin d’être dans les meilleures dispositions possibles pour nous épanouir dans l’écosystème Monde et réaliser nos rêves.

Aujourd’hui est en train de naître un rêve ancré dans la réalité. Il a pour vocation d’accueillir et de transmettre techniques et expérimentations pour le bien-être individuel et collectif ; de fêter les réussites collectives, la Terre et ses habitants.

Nous portons l’ambition de vivre et proposer une démonstration qu’un autre monde et qu’un autre tourisme sont possibles, minimisant l’empreinte des visiteurs sur le territoire et maximisant le lien entre le vivant et le vivant. Un tourisme citoyen, où le visiteur est acteur du territoire qui l’accueille.

Avec le collectif Hopineo, nous partageons l’objectif d’accompagner ceux qui le souhaitent dans l’installation de nouveaux Oasis dédiés au tourisme citoyen.[/bsf-info-box]

Cette raison d’être est celle d’un lieu dont nous nous apprêtons à devenir juridiquement propriétaires et philosophiquement les heureux gardiens. Nous nous permettons de nous approprier ici les mots de nos amis de Side Ways (web-série documentaire de ouf qui nous tient hacker) :

[cl-review quote= »Alors, on va devenir propriétaires ? Quel drôle de mot. Nous préférons “responsables d’un petit bout de terre”. Et ce petit bout de terre ne nous appartient pas. Il appartient à tous ceux qui ont envie d’y passer un moment. » author= »Hélène & Benoit – Side Ways » occupation= » » avatar_image= »19223″ source= »url:https%3A%2F%2Fside-ways.net%2Fblog%2Fsideways-evolue-toujours-nomade-mais-sideways%2F||target:%20_blank| » type= »quote » layout= »centered » italic= »1″]

Du nomadisme à la sédentarisation

Il y a 2 ans, nous nous apprêtions Justine et moi à décoller pour l’Afrique de l’Ouest. Heureux, excités, avides de nouvelles découvertes, de petites et humbles contributions à un monde meilleur, ou en tout cas à un meilleur tourisme.

Heureux et, comme souvent, avec nos doutes, ou en tout cas nos questions. La plus grande d’entre elle à ce moment là : combien de temps serons-nous sur la route ? Celle sous-jacente : nous avions déjà l’envie de mener un autre projet, complémentaire à ces voyages entrepris ; celui de nous trouver un lopin de terre qui nous accueille et nous accepte pour à notre tour accueillir, expérimenter ce tourisme citoyen en étant de l’autre côté. Sans billet retour, ce voyage allait-il nous relancer pour longtemps dans une succession de HopTrips, ou allait-il confirmer cette envie, cet élan ?
La réponse est venue vite. Quatre mois plus tard, nous étions rentrés, non sans avoir à nouveau fait le plein d’expériences enrichissantes, de rencontres hallucinantes et inspirantes, de souvenirs indélébiles.
On raconte tout ça ici :

Depuis nous nous sommes mis en quête d’une terre d’accueil, en profitant pour lancer le concept Mon Pti Pote en Transition, puis en choisissant la Vendée comme terre d’accueil grâce à des amis que nous ne remercierons jamais assez. Là encore en rencontrant des personnes formidables, là encore en vivant des expériences fondatrices.

La Vendée fut finalement temporaire ; moins un échec qu’une tentative avortée, à plus d’un titre. Moins une tentative avortée qu’un apprentissage et des découvertes qui nous ont fait grandir, à plus d’un titre aussi. Du bonheur autant que de nouvelles cicatrices qui peineront probablement à se refermer. Un équilibre fragile semblable à celui du funambule (pardon de te plagier ici, être cher) qui semble osciller tout en se dirigeant fermement vers son but. Parfois il tombe. Lui a le filet ; nous avons l’amour, la conscience de nos limites, la considération de nos moyens (merci pour l’inspiration, autre être cher), nos rêves et l’espoir.

Aujourd’hui rien de cassé, nous sommes debout  !
Plus proches de nous mêmes d’abord, toujours centrés sur nos élans que nous n’avons cesser de suivre ; plus proches de la Terre aussi, que nous apprenons pas à pas à chérir ; et en plein dans la concrétisation de nos rêves, un peu plus mûris, à la fois particulièrement humbles à l’échelle de l’humanité et complètement dingues à notre toute petite échelle à nous.

L’année qui s’ouvre devant nous et celles qui suivent nous réservent assurément leur lot de nouvelles rencontres, de découvertes, d’apprentissages, de co-constructions, de sueur et de labeur, de doutes, de sourires, de célébrations et de joies !
Selon toute vraisemblance, dans quelques très courtes semaines un certain nombre de nos planètes s’aligneront et nous poserons nos valises, MonPtiPote, nos carcasses et celle de Makao dans le sud de la Gironde, où notre élan nous a guidés un peu follement ; où nous avons choisi un « petit » morceau de planète pour l’accompagner quelques temps. Ou est-ce lui qui nous a choisis et nous accompagnera ? Ou les deux ?

Nous écrivons ceci laissant de côté toute pudeur pour partager un brin d’expérience qui fonde nos voeux 2018 auprès de nous d’abord, ensuite à vous qui lirez ces lignes ; ceux que nous connaissons bien et ceux que nous connaissons moins :

[bsf-info-box icon= »none » icon_size= »32″ icon_color= »#0c8901″ title= »MERVEILLEUSE ANNÉE 2018 !!!! » pos= »square_box » box_border_style= »dashed » box_border_color= »#2a9e24″ box_bg_color= »rgba(42,158,36,0.5) » heading_tag= »h4″]

Puissiez-vous être heureux cette année ! Puissiez-vous être en capacité de vous réaliser, d’écouter vos élans -votre instinct, de cultiver vos doutes pour y apporter des réponses toujours plus sincères même si imparfaites, de faire vos choix en conscience et de les assumer pleinement quitte à changer d’avis plus tard.

Nous vous souhaitons des rêves plein la tête et d’oser les envisager car comme disait l’autre merveilleux chanteur belge :
« Les hommes ne sont malheureux que dans la mesure où ils n’assument pas les rêves qu’ils ont. »

[/bsf-info-box]

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu