29/09 au 15/10 – Hopineo aux Cabanes des Grands Lacs

  1. Accueil
  2. Carnet de voyages
  3. 29/09 au 15/10 – Hopineo aux Cabanes des Grands Lacs

[su_carousel source= »media: 9074,9071,9068,9095,9077,9092,9089,9086,9098,9101,9080,9083,9104″ limit= »30″ link= »lightbox » height= »400″ title= »no »]

Nous sommes arrivés aux Cabanes des Grands Lacs lundi 29 septembre. Une des trois grosses étapes du tour de France Hopineo (avec Le Domaine de la Rhonie et Les Méans). Et encore une fois, nous ne sommes pas sortis déçus. Belles rencontres, chouettes apprentissages et une problématique particulièrement intéressante : comment pérenniser l’activité afin de maintenir un haut taux de satisfaction et prévoir l’ouverture de nouveaux sites avec une si belle réussite.

L’arrivée dans le pays Franc-Comptois

[one_half]

Il faut dire que l’endroit n’a pas tout à fait été aisé à trouver. Car ce qui fait (aussi) le charme de ce lieu, c’est son isolation, son ancrage en pleine nature, à l’écart de la civilisation. C’est après une pause-café au bar des chineurs, à Rougemont,

[/one_half] [one_half_last]

(offert par la maison en soutien à Hopineo, on aime), que nous nous mettons donc en chasse des Cabanes des Grands Lacs, à pied, traversant forêt, champs agricole et ruisseaux.

[/one_half_last] [box type= »note » ]Nous sommes chaleureusement accueillis par Marie et Héloïse qui nous présentent l’équipe, nous font faire le tour du propriétaire, et nous invitent à partager un dîner dans un bon restaurant du coin. Les présentations sont faites et nous pressentons déjà un séjour riche et de bons moments de partage.[/box]

Aux Cabanes des Grands Lacs, c’est aussi un peu d’aventures !

[one_half]

Ce premier soir, nous le passons dans la Boréale, cabane flottante avec spa nordique, accessible par barque. Quel accueil, grand luxe ! Bon, je dois vous faire une confession, je ne suis pas très à l’aise avec l’eau (je vous rassure, je prend tout de même des douches !), donc autant vous dire que la traversée de nuit n’a pas été chose aisée.

[/one_half] [one_half_last]

C’est donc les yeux fermés, la sueur coulant sur mon front malgré la fraicheur de la nuit, et le cœur battant la chamade que s’est faite cette traversée. Heureusement, Mahery était là pour guider mes coups de rame tandis qu’on regagnait la cabane.

[/one_half_last] [box type= »note » ]Au final, on était assez fières de cette prouesse et on a passé une nuit des plus agréables, avec en prime, un moment magique dans le bain nordique à 37°C au petit matin pour le petit-déjeuner. Un régal.[/box] [one_half]

Le lendemain, ce fut à Mahery d’affronter ses bêtes noires . D’abord, la Sensation, qui porte bien son nom. Une cabane perchée à 12 mètre du sol avec un parcours accrobranche pour y accéder (mousquetons, tyrolienne, baudrier, et compagnie – difficile pour quelqu’un qui a le vertige).

[/one_half] [one_half_last]

Pour poursuivre sur une nuit dans une cabane dans les arbres que nous partagions avec … Un loir ! Trop mignon me direz-vous mais quand il vient vous faire un câlin la nuit, ça fait tout drôle 🙂 !

[/one_half_last] [box type= »note » ]C’est après toutes ces émotions que nous nous sommes installés dans notre petit mobil’home tout confort dans le camping du Val de Bonnal attenant le domaine des Grands Lacs.[/box]

L’histoire des Cabanes

Pour vous brosser un peu le contexte avant de continuer à vous raconter nos histoires, les Cabanes des Grands Lacs, c’est une folle aventure qui a débuté en 2008.

[box type= »note » ]C’est sur une base de loisirs en perte de vitesse que Gaspard de Moustier a décidé de construire 8 cabanes dans les arbres. Dès la première saison, ce fut un immense succès. Tu m’étonnes. Le lieu est magnifique, le staff est aux petits soins, le dépaysement est total, et l’ambiance est magique.[/box] [one_half]

Imaginez-vous en pleine nature, au milieu des lacs, perchés dans votre arbre, à observer la multitude d’oiseaux et autres animaux, avec une qualité d’accueil et de service n’ayant rien à envier aux grands hôtels…
6 ans plus tard, il y a 13 cabanes de plus (dont 8 sur les lacs – les premières en France) et une Ecohutte, lieu de partage et de convivialité, hébergeant également les sanitaires qui sont de vraies salles de bain encore plus chouettes que chez soi.

[/one_half] [one_half_last]

Et rien n’a changé dans le confort, l’intimité, la qualité de service et l’expérience promise.
Disons-le clairement, on est pas mal impressionnés par cet établissement et par ceux qui ont su si bien le porter jusqu’à aujourd’hui.

[/one_half_last] [box type= »note » ]Voilà pour l’histoire. On en arrive donc à la problématique sur laquelle nous nous sommes penchés pendant ces deux semaines : comment formaliser cette qualité pour la pérenniser ? (ça c’était ma partie) Comment communiquer sur le lieu et les engagements ? Comment appréhender l’ouverture de nouveaux sites ? (et celles-ci celles de Mahery).[/box]

Déroulé d’une journée type aux Cabanes des Grands Lacs

[one_half]
  • 7h00 : réveil – premier café.
  • 7h50 : départ du mobil’home avec notre super véhicule de fonction : une voiturette de golf – arrivée aux Grands Lacs.
  • 7h55 : café avec l’équipe du matin.
  • 8h00 : départ pour l’Ecohutte où nous avions la chance d’avoir installé nos quartiers de travail à l’étage, dans la partie séminaire.
  • 8h00 – 8h15 : douches – deuxième café.
  • 8h15 – 12h15 : au boulot ! (+ troisième et quatrième café et/ou thé vert à la menthe).
  • 12h15 : départ pour l’accueil.
[/one_half] [one_half_last]
  • 12h30-13h30 : déjeuner avec l’équipe (des bons moments de rigolades et d’échanges qui font chauds au cœur).
  • 13h45 : retour à l’Ecohutte.
  • 14h00 – fin de journée (horaire variable) : au boulot de nouveau ! (+ énième café et/ou thé vert à la menthe).
  • 19h00 : retour au mobil’home – partie de Migrato (super jeu offert par Anne-Sophie Hochet de l’Auberge des Voyajoueurs) – dîner – dodo.
[/one_half_last]

Je vous rassure, toutes les journées (et soirées) ne se sont pas enchaînées sous ce rythme bien cadré.

Petit résumé du séjour

[one_half]
  • Passé un super moment avec nos amis Virginie et Laurent (qui avait choisi un séjour aux Cabanes des Grands Lacs en contrepartie à leur participation à notre campagne de crowdfunding de juin),
  • Visité Vesoul (tu voulais voir Vesoul, et on a vu Vesoul – on s’en rappellera),
  • Découvert la grande ville (Besançon donc) grâce à Marie (C’est qui Marie ? La directrice des Cabanes des Grands Lacs, vous avez rien suivi ou quoi ?) et Spass, son ami, qui nous ont emmené aux 100 patates, trop bon, puis d’un festival à un autre, en passant par la citadelle, de nuit, une expérience, avant de nous accueillir chez eux pour la nuit, dans les quartier Battant,
[/one_half] [one_half_last]
  • Déjeuné 2 fois au Café du Centre chez Nicolas, une superbe pizzeria de Rougemont, fait nos lessives au supermarché de Villersexel,
  • (re)découvert la Cancoillotte, le Macvin, le Vin Jaune, le Mont d’Or,
  • De nouveau dormi dans des cabanes (6 en tout – oui oui, on est méga chanceux), on a partagé la vie de 3 (puis 2…) petits chatons sauvages au camping,
  • Et surtout, on a vécu plein de moments partagés avec l’équipe qu’on est pas près d’oublier !
[/one_half_last]

[box type= »note » ]Enfin bref, on en a vécu des trucs en Franche-Comté. Un grand merci à Marie, Gaspard, Héloïse, Marine, Malvina, Marion, Caroline et Thomas (sans oublier les mini-ânes trop mignons Caruso et Cabana) pour ces deux semaines passées à vos côtés ![/box]

Nous sommes désormais à Breitenbach, dans le Haut-Rhin, chez Fabienne et Yves qui nous ont accueilli les bras grands ouverts, après une petite promenade à Belfort puis à Colmar.

Nous découvrons encore plein de nouvelles choses notamment les mouvements de transition avec VMT (Vallée de Munster en Transition), la réintroduction du stop dans la vallée avec l’initiative Transistop, mais aussi le Kougelhopf, le Munster, et autres délices du coin.

Dans deux semaines tout pile, nous serons de retour à Paris, avec plein de nouvelles idées et de nouvelles envies en tête !

Catégories

Derniers articles

Je réserve !

Menu